Ferrovia.be

Icone
Les trains
Le matériel de traction diesel

SNCB-NMBSSérie 52-53-54 / Type 202-203-204 (HLD)
CFLSérie 1600

SAFB-GM
Dessin
Auteur : Jérôme Dubois
Publication : 13/02/2021
Mise à jour : 20/02/2021

Sommaire

Introduction

Après la seconde guerre mondiale, la traction vapeur commença tout doucement à laisser sa place à la traction diesel.
Plusieurs choix s'offrirent à la Belgique, construire des locomotives en concevant la motorisation, ou construire des locomotives utilisant des technologies existantes sous licence en provenance d'autres pays.
C'est dans ce but que l'US Army (armée des États-Unis) mit une machine Electro-Motive Division (EMD, appartenant à General Motors) à disposition des chemins de fer européens désirant faire des essais sur leurs lignes.
C'est ainsi que la locomotive MRS-1 1818 fut modifiée afin de correspondre aux standards européens, elle reçut des tampons et des attelages à choquelle.
À partir de 1953, elle fit d'abord des essais en Allemagne puis en France, c'est en avril 1954 qu'elle fit des essais sur nos lignes avec différents trains, celle-ci fut surnommée "Le Corbillard" en raison de sa livrée complètement noire.
L'essai fut concluant, la question fut alors étudié de construire des locomotives de ligne basées sur la locomotive EMD.

SAFB-GM

En Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, c'est la Société Anglo-Franco-Belge de La Croyère qui fabriqua le type 202 et 203 sous licence EMD. C'est NoHAB qui fabriqua les locomotives pour les chemins de fer danois, norvégiens et hongrois.
Les plans ne prévoyant pas la conduite à gauche, les postes de conduite furent conçus pour être à droite et ne furent pas modifiés.
La type 203 diffère de la 202 par l'absence de chaudière vapeur pour le chauffage des trains voyageurs.
Le surnom de ces locomotives "gros nez" est dû à la forme de leurs faces dont le design est très américain et rappelle fortement le modèle FP9 du constructeur EMD.

En 1957, la forte demande de trains rapides tels que les Trans-Europ-Express obligea la SNCB-NMBS à étudier l'acquisition d'une locomotive diesel rapide capable de tracter des trains de voyageurs à 140 km/h. Dans l'urgence de la demande, ce sont des locomotives à la base prévues pour être des 202 qui furent modifiées en usine pour concevoir les 204, la différence majeure se trouvant dans le rapport de démultiplication des engrenages afin de porter la vitesse de 120 km/h à 140 km/h. Outre cela, celles-ci ne possédaient pas de freins rhéostatiques.

À la fin des années 1970, le confort du conducteur fut remis en question, en effet, les conducteurs subissaient les vibrations et le bruit de ces locomotives puissantes, mais également la faible visibilité dans le poste de conduite qui posait de très gros problèmes de sécurité. C'est en 1979 que le changement de poste de conduite fut testé et c'est la 5306 qui fut modifiée à Salzinnes, les cabines étaient montées sur du caoutchouc afin de filtrer les vibrations, une isolation phonique est également ajoutée, le pupitre du poste est placé du bon côté et le pare-brise fut mis en avant pour permettre une meilleure visibilité de ce qu'il se passe sur la voie, leur donnant un aspect beaucoup plus moderne et le nouveau surnom de "cabine flottante". Ces transformations furent effectuées entre 1979 et 1992 sur les 52 et 53, et entre 1992 et 1993 sur les 5401, 5403 et 5407.

En 2002, avec l'électrification de la ligne de l'Athus-Meuse, les locomotives se retrouvèrent sans véritable utilité.
Elles furent alors utilisées par Tuc Rail pour assurer des trains de travaux sur les chantiers de la LGV 2 et sur le RER. Elles furent par la suite remplacées par la série 55 et les dernières locomotives en service furent pour la plupart ferraillées entre 2013 et 2016.

Fiche technique

Constructeur(s)Société Anglo-Franco-Belge de La Croyère (licence EMD)
Modèle et référence-
SurnomGros-nez / Bolneus / Roundnoses
NoHAB
Cabine flottante / Vlottende cabine après transformation
Mode de tractionDiesel
Année de construction1955
202 / 52 / CFL 1600
203 / 53
204 / 54 (204.005 - 204.008)

1957 pour les 204 / 54 (204.001 - 204.004)
EffectifsCommande originale : 40
22 : 202.001 - 202.022
18 : 203.001 - 203.018

4 des 202 (202.019 - 202.022) furent cédées aux CFL (1601 - 1604)
4 des 202 (202.015 - 202.018) furent transformées en 204 (204.005 - 204.008)

Commande supplémentaire en 1957 : 4 : 204 (204.001 - 204.004)

32 : 52 / 53 pour la SNCB-NMBS
8 : 5401 - 5408 pour la SNCB-NMBS
4 : CFL 1601 - 1604
Numérotation202 avant le 01/01/1971 / 52 après le 01/01/1971
203 avant le 01/01/1971 / 53 après le 01/01/1971
204.001 - 204.008 avant le 01/01/1971 / 5401 - 5408 après le 01/01/1971
TypeCo'Co' (2 bogies de 3 essieux chacun, tous motorisés)
Moteur(s)General Motors EMD 16-567 C (16 cylindres)
TransmissionDiesel-électrique
Puissance motrice1035 kW
Puissance nominale1265 kW
Effort de traction continu245 kN
Effort de traction maximum au démarrage265 kN
261 kN pour les 203 / 53
Captage de courant-
Capacité du réservoir de gasoil3500 l
Capacité du réservoir d'huile de graissage750 l
Capacité du réservoir d'eau pour le chauffage du train2500 l pour les 202 / 52 / CFL 1600
3900 l pour les 204 / 54
Aucun pour les 203 / 53
Capacité du réservoir d'eau pour le refroidissement du moteur800 l
Capacité du réservoir de sable640 kg
Installation de chauffageVapeur : Générateur de vapeur Vapor International Corporation O.K.4616
Pas de chaudière sur les 203 / 53
Vitesse maximale120 km/h pour les 202 / 52 / CFL 1600, 203 / 53
140 km/h pour les 204 / 54, rabaissée à 120 km/h en 1980
Masse totale108 t
106,6 t pour les 203 / 53
Masse maximale par essieu18 t
17,8 t pour les 203 / 53
Diamètre des roues1010 mm
Rayon minimum de courbe90 m
Longueur hors tampon18,85 m
Largeur2,94 m
Hauteur4,237 m
Écartement des railsVoie normale 1435 mm (Standard UIC)
Type(s) d'attelage(s)Attelage à vis (à choquelle) de chaque côté
Tension(s) et réseau(x) supporté(s)SNCB-NMBS / Infrabel, CFL, SNCF

Livrées

SNCB-NMBS

Numérotée en Type 202
  • Dessin

    Verte d'origine.

  • Dessin

    Verte simplifiée avec la roue ailée.

  • Dessin

    Verte simplifiée.

Numérotée en Type 203
  • Dessin

    Verte d'origine.

  • Dessin

    Verte simplifiée.

Numérotée en Type 204
  • Dessin

    Verte d'origine avec la roue ailée sans le 3 ème phare.

  • Dessin

    Verte d'origine avec la roue ailée.

  • Dessin

    Verte d'origine avec la roue ailée.

Numérotée en Série 52
  • Dessin

    Verte simplifiée à simples phares.

  • Dessin

    Verte simplifiée.

  • Dessin

    Verte 1970.

  • Dessin

    Jaune.

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante".

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante", avec un nouveau style de numérotation.

Numérotée en Série 53
  • Dessin

    Verte simplifiée.

  • Dessin

    Verte 1970.

  • Dessin

    Jaune.

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante".

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante".

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante", avec un nouveau style de numérotation.

Numérotée en Série 54
  • Dessin

    Verte d'origine à simples phares avec la roue ailée.

  • Dessin

    Verte simplifiée à simples phares.

  • Dessin

    Verte simplifiée à simples phares.

  • Dessin

    Verte d'origine avec la roue ailée.

  • Dessin

    Verte d'origine.

  • Dessin

    Verte d'origine.

  • Dessin

    Verte simplifiée.

  • Dessin

    Verte simplifiée.

  • Dessin

    Verte simplifiée avec la roue ailée.

  • Dessin

    Verte 1970.

  • Dessin

    Jaune.

  • Dessin

    Jaune "cabine flottante".

CFL

  • Dessin

    Bordeaux avec le logo d'origine et les grilles de protection, sans le 3 ème phare.

  • Dessin

    Bordeaux avec le logo d'origine et les grilles de protection.

  • Dessin

    Bordeaux avec le logo d'origine.

  • Dessin

    Bordeaux avec le style de numérotation 1980 / 1990.

  • Dessin

    Verte simplifiée avec la roue ailée, ex-CFL 1602 repeinte en livrée SNCB-NMBS 202.020 par le PFT-TSP, numéro qu'elle aurait dû porter.

Somei SA

  • Dessin

    Bordeaux "cabine flottante" avec le logo CFB exclusivement sur la 5215 / 1605.

    Livrée fantaisiste inspirée des CFL

  • Dessin

    Bleue "cabine flottante" exclusivement sur la 5217.

    Livrée fantaisiste inspirée des HLD 55 bleues

Particularités

Voir également les livrées ci-dessus.

SNCB-NMBS

  • La 204.005 (5405) devait normalement être la 202.015.
  • La 204.006 (5406) devait normalement être la 202.016.
  • La 204.007 (5407) devait normalement être la 202.017.
  • La 204.008 (5408) devait normalement être la 202.018.
  • La 202.011 fut renumérotée 204.009 pour être exposée lors de l'Expo 58 pour ne pas immobiliser une véritable 204 qui étaient utilisées en permanence.
  • En 1983 et 1984, en pénurie de matériel diesel permettant de tracter des rames voyageurs, des 53 devinrent des 52 par l'installation d'une chaudière vapeur : La 5307 devient 5214, la 5302 devient 5215, la 5317 devient 5216, la 5318 devient 5217.
  • En 1989, avec l'électrification de certaines lignes, la chaudière vapeur ne fut plus utile sur certaines 52 qui devinrent des 53 par la suppression de celle-ci : La 5203 devient 5302, la 5206 devient 5307, la 5207 devient 5317, la 5208 devient 5318, la 5210 devient 5320, la 5209 devient 5321 (mais redevient quelque temps après 5209)
  • En 2016, Somei SA a mis en location les 5215 et 5217 pour un chantier en France sur le Contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier (CNM), celles-ci avaient été repeintes dans des livrées fantaisistes.
    La 5215 a porté le numéro 1605 avec une livrée bordeaux "CFL" et un logo fictif CFB.
    La 5217 a été repeinte en livrée jaune et bleue inspirée des HLD 55 bleues avec un logo fictif PFT-TSP.

CFL

  • Les 1600 des CFL étaient à l'origine destinées à la SNCB-NMBS, mais par manque de matériel de traction puissant, les CFL demandèrent à la SNCB de céder 4 machines en cours de construction.
    Les 202.019 (1601), 202.020 (1602), 202.021 (1603) et 202.022 (1604) furent alors cédées aux CFL.
  • La série fut équipée à l'origine de grilles de protection sur les pare-brises afin d'éviter les dégats à cause des chutes de pierres.
  • La série fut équipée d'un 3 ème phare à cause de leur présence régulière sur le réseau allemand.
  • La 1601 est retirée du service en 1985 et a été ferraillée, les 3 autres ont été préservées.

Matériel préservé

  • La 5204 est préservée depuis février 2021 dans un lieu inconnu, elle est sans moteur et est restée plus de 20 ans à l'extérieur sur les voies de l'Atelier Central de Salzinnes à l'état d'épave, elle sera probablement rénovée esthétiquement, affaire à suivre ...
    Celle-ci est la dernière HLD 52 non-modernisée qui subsistait en Belgique.
  • La 5205 est préservée par l'association PFT-TSP.
  • La 5212 est préservée par SNCB-NMBS Holding Patrimoine.
  • La 5216 est préservée par l'association PFT-TSP.
  • La 202.020 (ex-CFL 1602) est préservée par l'association PFT-TSP en livrée verte simplifiée avec la roue ailée, elle fut repeinte en livrée SNCB-NMBS avec le matricule qu'elle aurait dû recevoir en Belgique. Celle-ci fut en 1995 la propriété de Märklin qui la metta à disposition du CFV3V pour être exposée dans le musée de Treignes.
  • La 5404 est préservée par SNCB-NMBS Holding Patrimoine.
  • La 1603 est préservée par l'association PFT-TSP. Celle-ci a appartenu précédemment à la Vennbahn à partir de 1996 et par la suite rachetée par Grand-Express-European en 2003.
  • La 1604 est préservée par l'association 1604 Classics asbl et appartient au Service des Sites et Monuments Nationaux (SSMN).

Médias

Modèles réduits

Elle a été reproduite en H0 (1/87e) par Märklin / Märklin Hamo / Trix, Fleischmann, Piko, Roco, Van Biervliet B-Models et NMJ, en TT (1/120e) par Berliner TT Bahnen et Tillig, en N (1/160e) par MiniTrix, en Z (1/220e) par Märklin, en 0 (1/43e) par NMJ.
La version "cabine flottante" a été reproduite en H0 (1/87e) par Brima et Roco.

Sources et documentation